Search

Dernières Nouvelles

Le Mardi 10 Octobre 2017 – 30 Tout 1734 M, Son Eminence l’Evêque Anba Mettaous, chef du monastère, a célébré la 1ère messe sur l’Autel de St. Maruta qui se trouve derrière la chambre du Rabbeita (secrétaire du monastère), du côté Nord - West de l’Eglise de la grotte. Ont participé avec lui, certains des pères moines du monastère. Que la bénédiction et les prières de St. Maruta nous soient accordées.

En ce même jour, à 15h précises, le Ministre du tourisme Monsieur Yehia Rached est arrivé au monastère, accompagné d’une importante délégation de responsables du tourisme. A leur rencontre étaient son Eminence Anba Mettaous, chef du monastère ainsi que son Eminence Anba Martyros, Evêque de la région Est et certains moines du monastère. La discussion concernait les moyens de faciliter et de raviver le tourisme vers le monastère.

Nos remerciements les plus sincères à Mr. Le Ministre ainsi qu’à tout le ministère.

Maison de la Retraite

monastére ou du pére responsable de la maison de la retraite

La Ponctualité des dates des priéres et le travail et les retraites à la maison de la retraite

la durée de la retraite ne soit pas plus que 3 jours

la durée entre chaque période ne soit pas moins que 2 mois

Ne pas visiter le président du monastére ou les péres qu'avec une permission de la responsable de la maison de la retraite

En compte de conserver le calme et de respecter la sainteté du lieu

Un livre qui est récemment publié sur : frère a demandé à un vieil homme , c'est un livre qui explique les vergers des moines en question et réponse à l'évêque de Saint Marviluxinos

Le cinquième livre qui est récemment publié des miracles de L'archevêque syriaque Feltaas "coeur miséricordieux"

Page d'accueil

La Fête de la Circoncision

C’est une des petites fêtes du Seigneur Jésus-Christ. Elle a lieu le 6e jour du mois Copte de Toubah, qui tombe le 8e jour après Noël.

Dieu a institué la circoncision, pour être un signe visible par le sang, dans la chair de chaque homme, indiquant une promesse faite envers Dieu, d’appartenir à son peuple et de ne connaitre nul autre Dieu « Tu craindras l’Eternel, ton Dieu, tu le serviras, et tu jureras par son nom »  (De. 6 : 13), (De. 10 : 20). Ainsi, chaque homme qui n’est pas circoncis est expulsé hors du peuple de Dieu, et est considéré comme hors de la communauté et contre elle.

Ici, se pose une question importante : Dans le Nouveau Testament, la circoncision a-t-elle la même importance qu’elle avait dans l’Ancien testament ? Est-ce que le Chrétien doit-t-il se soumettre à la loi de la circoncision, comme le faisaient les enfants d’Israël ?

En réponse à  cette question, on dit que le Seigneur, à Lui la gloire, est le centre des deux testaments. Celui précédant la venue du Christ dans la chair, était comme préparation  à Sa venue et la plupart de ses rituels indiquait la venue du Rédempteur, qui est l’Agneau qui portera le péché du monde, et par sa mort en offrande  à notre place, Il remporte nos péchés. C’est pourquoi,le sang dans l’Ancien Testament représentait  le sang du Christ Rédempteur qui devait arriver.

Il fallait, pour entrer dans l’Ancien Testament, un signe de sang, comme indication de promesse…. La circoncision alors était un signe de sang fait dans la chair du corps, pour rappeler à l’homme, la nécessité que le Sauveur arrive. Ce sauveur étant le Christ. D’où l’importance de la circoncision, qui est un rituel symbolisant le salut par le Christ, pour ceux qui entrent dans son royaume et se relientà  travers un pacte avec Lui, par la foi. S’ils croient et se font baptiser, ils obtiennent le salut (Mc. 16 :16). La foi  les préparent au salut, mais c’est  le baptême qui les lavent de leurs péchés (Ac. 16 : 22) et les en purifient. Le baptême n’est pas simplement mouiller avec de l’eau, car l’eau ne lave pas le péché, mais si le Saint-Esprit est invoqué  par les prières, et descend sur cette eau,elle devient alors,par le Saint-Esprit, de l’eau vivante et ardente, qui possède la même efficacité du  feu qui brûle les ordures et purifie. St. Jean Baptiste compare le baptême de l’eau avec le baptême du Christ : « Moi, je vous baptise d’eau ; mais il vient celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de  ses souliers. Lui, Il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu ». (Mt. 3 : 11), (Lu. 3 : 16), (Mc. 1 :8) et (Jn. 1 : 26- 31, 33).

C’est pourquoi, la circoncision faite en coupant un morceau de la chair du corps comme signe de sang, n’a plus la même importance spirituelle dans le nouveau Testament, vu que c’est le baptême, qui importe  pour  y entrer.

Et, de même qu’il était interdit autrefois, à celui non-circoncis  de manger de la Pâques, il est aussi interdit  dans le Nouveau Testament,  à celui non-baptisé,  de manger du Sacrement de l’Eucharistie ; et aussi, tel que dans l’Ancien Testament, celui qui était non-circoncis n’était pas considéréêtre du peuple de Dieu, de même dans le Nouveau Testament, celui qui n’est pas baptisé au nom du Christ, n’a pas de place au milieu de ceux qui ont été  sauvés par le sang du Christ, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu et ne peut être membre dans l’Eglise du Christ. Le Seigneur Jésus a dit : « En vérité, en vérité je te  le dis : si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu … si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. » (Jn. 3 : 3, 5).

Pour démontrer que dans le Christianisme, le baptême est la nouvelle loi de la circoncision, celle du cœur et de l’esprit, la Sainte Bible cite : «et c’est en Lui (Le Christ) que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la Circoncision du Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair : ayant été ensevelis avec Lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en Lui et avec Lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité  des morts. Vous qui étiez  morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec Lui, en vous faisant grâce pour toutes nos offenses ; Il a effacé  l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et Il l’a détruit en le clouant à la croix » (Co. 2  :  11-14).

Ainsi, la circoncision existe dans le Nouveau Testament, mais pas simplement en une coupure apparente dans la chair du corps, mais en coupant et dépouillantle vieil homme. (Ro. 6 :6), (Ep. 22 : 4), et cela fait par l’action du Saint Esprit dans le sacrement du Baptême.  Donc, le baptême est la circoncision du Christ dans le Nouveau Testament, en ôtant (le vieil homme) avec le péché originel et les péchés précédant le baptême, de sorte à former la nouvelle création dans le Christ. « Car ce n’est rien que d’être circoncis ou incirconcis ; ce qui est quelque chose, c’est d’être une nouvelle créature » (Ga. 6 :15).

Au début de l’ère apostolique, il existait un débatau sujet de la circoncision : Est-ce que celui qui devient chrétien a besoin d’être circoncis dans la chair (Ep. 2 :11) ? Et quelle est la situation envers celui qui entre dans le Christianisme et  qui n’appartient pas aux enfants d’Israël, mais aux nations qui ne font pas la circoncision corporelle : doivent-ils être soumis à  la circoncision pour devenir chrétiens ? Ou bien, a-t-elle été remplacée par le baptême, et ne devient alors sans importance vu qu’elle a perdu sa signification religieuse ? Les Juifs qui ont cru au Christ et qui étaient connus comme les fidèles circoncis (Ac. 10 : 45), (Ac. 11 : 2), (Ro. 3 : 2), (Ga. 2 : 12), (Col. 3 : 11,  4 : 11), (Tit. 1 : 10) étaient très strictes et insistaient à ce que la circoncision soit obligatoire, étant une  loi divine et même que le Salut n’était  possible qu’à  ceux qui étaient  circoncis d’abord dans le corps. Ce qui voulait dire, qu’il était impossible aux non-juifs d’obtenir le salut du Christ, que s’ils devenaient d’abord juifs, se faisaient circonscrire, conservaient le Sabbat ainsi que d’autres obligations de l’ancienne loi. Certains apôtres tel que St. Paul,étaient troublés de ces idées strictes et les considéraient comme l’annulation de ce qu’a fait le Christ Rédempteur, autour de qui,  tous les symboles qui représentaient les nouveaux bienfaits à venir, se rencontraient et furent réalisés par la rédemption qu’Il a  effectuée. Ainsi, par le Christ Lui-même, tous les symboles ont été abolis, et les croyants en Lui et baptisés en son nom, n’ont plus besoin de la circoncision du corps puisque le baptême chrétien a remplacé la circoncision juive.

A cause de ce  problèmegrave, le concile apostolique se  réunît en l’an 51/52 A.D et décréta ce qui suit :

 Il est écrit dans les Actes des Apôtres « Quelques hommes, venus de la Judée, enseignant les frères en disant : Si vous n’êtes circoncis selon le rite de Moise, vous ne pouvez être sauvés…. En disant qu’il fallait circoncire  ... et exiger l’observation de la loi de Moise… Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire … Alors, il parut bon aux apôtres et aux anciens, et a toute l’Eglise, de choisir parmi eux et d’envoyer a Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas … Ils les chargèrent d’une lettre ainsi conçue : Les apôtres,  les anciens et les frères, aux frères d’entre les païens (non-juifs), salut ! Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n’avions donné  aucun ordre, vous ont troublés par leurs discours et ont ébranlés vos âmes, nous avons jugé à propos, après nous êtreréunis tous ensemble, de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabas et Paul, …, qui vous annonceront de leur bouche  les mêmes choses. Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire, savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés et de l’impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde » (Ac. 15 : 1 - 29).

Dès lors, l’enseignement du Nouveau Testament fut en accord avec le décret issu par le concile apostolique et sous l’inspiration du Saint-Esprit, expliquant clairement que ceux qui ont adopté le Christianisme ne doivent pas se soumettre à la circoncision (Ac. 21 : 21,28), (Gal. 5 :11) et que ceux qui sont circoncis dans la chair n’ont pas plus d’avantages, dans le Christianisme, que ceux qui ne le sont pas. (Gal. 2 : 7-9). L’important étant la circoncision du corps et de l’esprit contre le péché, d’agir selon les commandements divins, d’avoir la foi qui agit avec l’amour. C’est pourquoi St. Tite, qui a été désigné comme évêque de Crète, n’a pas été contraint de se faire circoncire  (Gal. 2 : 3).

La Sainte Bible dit : « Quelqu’un a-t-il été appeléétant circoncis, qu’il demeure circoncis ; quelqu’un a-t-il été appeléétant incirconcis, qu’il ne se fasse pas circoncire. La circoncision n’est rien, et l’incirconcision n’est rien, mais l’observation des commandements de Dieu est tout » (1Co. 7 : 18 – 19). « Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité » (Gal. 5 : 6).

Ce qui prouve, sans aucun doute, le manque de valeur de la circoncision dans la chair, est que le circoncis qui transgresse la loi est tel que l’incirconcis, et l’incirconcis qui obéit à la loi est tel que le circoncis : « … mais si tu transgresses la loi, ta circoncision devient incirconcision. Si donc l’incirconcis observe les ordonnances de la loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas tenue pour circoncision ? L’incirconcis de nature, qui accomplit la loi, ne te condamnera-t-il pas, toi qui la transgresses, tout en ayant la lettre de la loi et la circoncision ?  … la circoncision, ce n’est pas celle qui est visible dans la chair.  … c’est celle du cœur, selon l’esprit et non selon la lettre. » (Ro. 2 : 25 – 29).

Donc, ceux qui sont circoncis par le cœur et l’esprit sont les véritables circoncis, mais la circoncision par la chair n’est rien. «… Prenez garde aux faux circoncis. Car les circoncis, c’est nous, qui rendons  à Dieu notre culte par l’Esprit de Dieu, qui nous glorifions en Jésus-Christ, et qui ne mettons point notre confiance en la chair… Si quelqu’un autre croit pouvoir se confier en la chair, je le puis davantage, moi circoncis le huitième jour » (Ph. 3 : 3-5).

Evènements de l'église

Réflexions Spirituelles

Moines Miracles

Premièrement les miracles qui se sont produits au cours de sa vie sur terre

Les muets parlent et les immobilisent crient et les boiteux marchent» (Matthieu 15:31)

La seconde miracle, raconter par UN témoin, ET c'est UN Des Moines, qui dit:

see more

Récentes

 

Rite-l'évêque Metaos

Les symboles endormi
Les symboles des endormis sont un des priéres dont l'église les prient sur les morts et la priére sur les morts ont des Doctrine et les fixe solidement dans l'Eglise copte orthodoxe pour de nombreuses raisons, y compris:l'évêque